ENSEMBLE VOCAL DE NANTES Ensemble vocal associant choristes amateurs et chanteurs professionnels dans un répertoire allant du Baroque au Contemporain.

Culture Box : Folle Journée 2016

4 février 2016

On a toujours fait place à Nantes aux musiciens locaux. Voici donc l’Ensemble vocal de Nantes, qui, pendant quarante ans, sous la houlette de Paul Colléaux, fut composé de brillants amateurs. GilleS Ragon l’a repris il y a deux ans. Ragon, qui a débuté comme choriste de Colléaux, a été un de nos meilleurs chanteurs baroques, chez Marc Minkowski ou William Christie. Il a d’ailleurs gardé sa magnifique voix de ténor comme le prouve un éblouissant “Chant des oiseaux” de Janequin (quatre chanteurs, soprano, mezzo, ténor et basse, qui, dans ce “tube” de la Renaissance, rivalise de “ty ty pyty chouty” (le merle) ou de “frianfrianfrian” (le rossignol) avec une virtuosité qui augure bien du reste de ce concert en forme de carte de visite) Donc: Janequin et la brise, Monteverdi et les étoiles, Brahms et les roses (dont le jus lave le visage d’une jeune fille qui sera ainsi parfumée quand son fiancé l’embrassera), Saint-Saëns et les soirs fraichis, Poulenc, le soleil et les oies, Debussy et l’hiver, Janacek et les canetons, l’Américain Barber qui reprend en anglais le poème de Schubert dont je vous ai parlé il y a deux jours! En anglais, donc, en tchèque, français, italien ou allemand, harmonie des voix, équilibre des pupitres, diction de haut niveau, direction acérée de Ragon qui veut faire de son ensemble plus qu’un ensemble local. Pari en passe d’être tenu. Et conclusion, avec accompagnement de certains choristes qui font tourner des verres et les font résonner comme du cristal, sur une oeuvre du jeune Letton (39 ans) Eriks Esenvalds: les étoiles d’une nuit d’hiver glacé dans les sables et les sapins de la côte balte, “le dôme des cieux comme une grande colline”, “sur ma tête des cieux emplis d’étoiles”. Quand je suis sorti, j’ai levé la tête: sur ma tête, c’était ça.

Culture Box 4 février 2016 Brenard